Drôles de genres
Création 2020


L'univers du spectacle


Peut-on imaginer des gens venus d’un autre part et qui ne seraient ni de genre masculin, ni de genre féminin, et pas non plus en chemin vers l’un ou l’autre ?
Si votre réponse est oui, alors ils pourraient très bien aborder un univers actuellement déserté, mais qui aurait subi l’accablante présence d’humains partis en abandonnant sur place des traces multiples de leurs existences si peu civilisées. Alors ces deux personnages aux drôles de genres pourraient découvrir ces objets dont ils ignorent tout et s’amuser à en chercher l’usage sinon l’utilité.
Seulement voilà, si les objets ont une âme, ils ont aussi une histoire. A jouer sans but et sans idée préconçue, ils/elles finiraient par se trouver confronté-e-s à des situations inattendues. L’habit ne fait pas le moine, mais ferait il le genre ? Et s’approcher du genre, même si c’est drôle excitant et burlesque, n’est-ce pas prendre le risque de s’exposer à des modifications bien étranges?
A la fois personnelles, relationnelles et identitaires ...
Leur langage se limiterait à quelques sons, mais leurs curiosités et leurs imaginaires respectifs les transporteraient dans une folle quête d'identité. Alors ils joueraient avec espièglerie et poésie à “être”.
Arriverait alors le temps des rires, des émotions, des doutes, des interrogations et celui des choix.
Mais peut-on imaginer cela ?




Le Projet

Le vécu d'une disjonction entre identité de genre et sexe biologique est encore aujourd’hui confrontée à la critique.

Aborder la question du genre dans notre société fait débat. En dehors de la difficulté d’être reconnu(e) socialement pour ses choix comment, sans préjugé, en questionnant son éducation et sa culture, faire ses propres choix, si ce n’est en suivant le chemin de son cœur, de ses émotions et de son propre ressenti.




Note d'intention de mise en scène

Il est souvent dit sur la planète clown que ce dernier n’a pas de sexe : Donc pas de genre ! Caché /exposé derrière son nez, il peut se risquer à tous les incertains et à toutes les tentations car pour lui pas de dogme : tout n’est qu’expérimentation, tentative. Alors pour bâtir des personnages égarés entre autre part et ailleurs et en plus non-genrés qu’elle aubaine.
Oui mais quel pari aussi ! Quelle multiple prise de risques. Quel questionnement préalable.
Partir d’où, pour arriver où ? En disant quoi ? Et comment ?
Pour rendre la chose plus délicate encore nos clowns n’ont pas accès au langage, pas aux mots articulés en tout cas. Donc le corps sera le premier narrateur et le comique de situation le moteur principal de l’histoire.
De plus, dépourvus de sexe et n’ayant rien à dissimuler pour épargner les bonnes mœurs, ils seront nus.
Enfin pour parachever le tout l’espace sera désert et il n’y aura pas de musique. Pour la musique nous avons hésité, cherché, essayé mais non : pas de musique.
Donc en résumé nous avons deux clowns, un espace quasi vide, pas de paroles ni de musique mais un sujet immense et casse-gueule à traiter avec humour, émotion et coups de théâtre.

Voilà : un vrai boulot pour les clowns !



Vidéo




Clichés




____________________________
Contact
Messagerie : spectacles@compagniecarteaureve.com | Téléphone : 06 15 37 33 78